Quels albums jeunesse ?

SAM_0147.JPG

Choisir un album jeunesse est tout un art ! J’ai tellement de critères qu’on m’a plusieurs fois demandé si ce n’est pas un vrai casse-tête : au contraire ! C’est un délice d’en trouver un qui corresponde parfaitement à mes idées. Voici la petite liste de mes critères pour choisir un album jeunesse :

1 . Encré dans le réel !

 

Je choisis des livres illustrés par des photographies ou des dessins très réalistes. J’évite les animaux personnifiés car ce n’est pas la réalité. Avant 4-5 ans, l’enfant a du mal à distinguer le vrai du faux. C’est pourquoi Maria Montessori préconise de ne pas introduire le fantastique et l’imaginaire avant cet âge. Les livres présentant les animaux et leurs cris, la nature, les saisons, les parties du corps, les moyens de transport, l’enfant lui-même … sont des sujets qu’il adore !

>> Source : Formation À la découverte de la pédagogie Montessori pour les enfants de 0 à 3 ans, avril 2017

2 . Non-genré

SAMSUNG CSC
Yes ! Une femme en moto !

Les stéréotypes de sexe sont très présents dans les illustrations et les histoires pour enfants : la maman fait la cuisine, le papa part au travail, la petite fille (habillée en rose avec des couettes dans les cheveux) pleure, le petit garçon (habillé en bleu sur son vélo rouge) gagne la course …

Voici petites choses pour repérer rapidement si un livre est genré ou non :
– compter le nombre d’apparition des personnages masculins et des personnages féminins : s’il y a 20 hommes/garçons et 2 femmes/filles, alors le livre est genré !
– repérer les actions des personnages : si les hommes prennent des décisions et sont en mouvement (partent sauver le monde) et les femmes restent à l’intérieur (pour faire le ménage), alors le livre est genré !

3 . Visuel

 

C’est ma solution pour éviter les petites souris fragiles et les grands méchants loups !
Les livres avec de belles illustrations très visuelles, des formes géométriques, les couleurs primaires, des reflets, des pages-miroir, des pages toutes douces …
Et ces histoires peuvent aussi parler de différences, d’égalité ou d’écoute ♡

« Les stéréotypes sexués limitent le développement et la créativité des enfants. Leur imposer des modèles de conduite bloque leur imagination et leur spontanéité, nuit à leur bien-être dans la mesure où ils réduisent leur estime de soi et limite leur ambition.
De plus, ces stéréotypes participent aussi à expliquer la persistance des inégalités entre femmes et hommes. »
>> Voir le programme Égalicrèche proposé par Artemisia et l’introduction de son programme de formation
Et vous, vous les choisissez comment les albums jeunesse de vos enfants ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s